Réouverture des écoles : méthodologie pour anticiper la réouverture (2/3)

Le Gouvernement a engagé un processus progressif de déconfinement scolaire à partir du 11 mai. Il est d’ores et déjà indispensable de commencer à prévoir un plan d’action. Anticiper, informer et rassurer sont les maîtres mots.

Dans cette série sur la réouverture des écoles, vous trouverez plusieurs articles :

Tous Politiques apporte quelques réponses, non exhaustives, pour vous orienter dans le processus de réouverture des écoles. Les informations seront régulièrement mises à jour en fonction de l’évolution de la situation.

Anticiper et préparer la réouverture de manière concertée entre les acteurs 

Nombre de communes ont commencé à anticiper la réouverture des écoles. Réorganisation de la restauration scolaire, définition d’un protocole de désinfection, définition d’un plan de circulation… il est d’ores et déjà indispensable de commencer à prévoir la logistique et l’organisation nécessaire à la réouverture.

Des actions peuvent être menées afin de préparer au mieux la réouverture, parmi lesquelles :

  • Déployer un plan de communication en vue d’informer les parents notamment (cf. « informer et rassurer ») ;
  • Présenter les consignes sanitaires aux personnels de l’établissement ;
  • Définir un protocole de nettoyage et désinfection (modalités et  fréquence de nettoyage, matériels utilisés, surfaces nettoyées…) et neutraliser les accès aux installations et matériels qui ne peuvent faire l’objet d’un protocole de désinfection ;
  • Dimensionner le nombre de matériels nécessaires à l’application du protocole de nettoyage (masques, solution hydroalcoolique, savon, essuie-mains jetable, lingettes désinfectantes, produits de nettoyage, gants…) et s’assurer de leur réapprovisionnement régulier.
  • Définir les modalités de gestion de la restauration collective ;
  • Définir la disposition matérielle des classes et des espaces de travail ;
  • Définir un plan de circulation et assurer la signalétique correspondante.

Par ailleurs, les modalités de réouverture des écoles seront prises en concertation étroite avec les acteurs locaux (élus locaux, préfets, autorités compétentes, associations de parents d’élèves, acteurs intervenant en milieu scolaire en fonction du sujet traité…).

Des réunions préparatoires peuvent être organisées en amont, notamment :

  • Mise en œuvre d’un plan d’action : avec les maires, les adjoints à l’éducation, les agents du service technique, les directeurs d’école, les directeurs adjoints, les responsables des accueils périscolaires, de la restauration, des transports scolaires,  les médecins scolaires, les associations des parents d’élève et d’autres acteurs si nécessaire.
  • Réorganisation de l’offre de transport scolaire : avec les conseillers régionaux, les directeurs d’école, les transporteurs…
  • Restauration scolaire : avec les maires, la caisse des écoles, la société de restauration collective (si elle existe), les laboratoires départementaux d’analyse, les directeurs d’école, les associations de parents d’élève…
  • Respect des gestes barrières : les équipes pédagogiques (enseignants, personnel de direction, personnel éducatif) ainsi que tous les agents des établissements devront être formés avant la « rentrée » aux mesures barrières et aux règles de distanciation physique.

Les services de l’état (préfet, sous-préfet, directeur académique des services de l’Éducation nationale (DASEN), Inspecteurs de l’Éducation nationale (IEN), Direction départementale de la Cohésion sociale (DDCS), etc.) peuvent également assister à ces réunions.

A noter : il est indispensable de clarifier les rôles entre les acteurs mobilisés, par exemple :
> Les enseignants et les associations de parents d’élèves doivent pouvoir prendre part au dialogue et être consultés tout au long du processus. Les modalités de réouverture sont cependant laissées à la discrétion des écoles et des maires.
> Par ailleurs, la mairie se positionne sur les enjeux techniques, humains et financiers et les enseignants sont quant à eux chargés de fournir leurs préconisations pédagogiques.

Après le 11 mai, un état des lieux quasi-quotidien pourra être fait avec les services de l’Éducation nationale afin de faire un point sur les mesures mises en œuvre, les adapter en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et assurer une bonne communication auprès des familles.

Informer et rassurer

  • Informer et rassurer les familles

Une concertation forte des autorités sur le terrain est une condition indispensable pour assurer une bonne communication auprès des parents. Une fois les modalités d’ouverture définies, ils devront être informés précisément des nouvelles mesures, si possible une semaine avant la réouverture.

Vous pouvez les informer au moyen d’une vidéo et d’une lettre d’information précisant :

  • Les conditions d’ouverture de l’établissement (organisation de la restauration scolaire, points et horaires d’accueil et de sortie des élèves, conditions d’encadrement, enfants accueillis…) ;
  • Les numéros utiles en cas de questions (coordonnées des médecins scolaires, liens utiles…) et les lieux prévus pour effectuer le prélèvement diagnostique en cas de symptômes ;
  • Leur rôle dans la surveillance de l’apparition de symptôme chez leur enfant (prise de température quotidienne avant qu’il ne parte à l’école) ;
  • Leur rôle dans la sensibilisation de leur enfant et le respect des gestes barrières ;
  • La procédure à appliquer lors de la survenue d’un cas, qu’il concerne leur enfant ou un autre élève ;  
  • Etc.

Afin que les familles disposent d’une information médicale fiable et à jour, il est également préférable que les médecins scolaires, les médecins de PMI (ou l’Agence Régionale de Santé) soient les interlocuteurs privilégiés.

  • Faire de la pédagogie auprès des enfants

Dès le jour de la rentrée, et dès maintenant via des communications ciblées aux parents et aux enfants que vous pouvez relayer ou créer,  les élèves devront être sensibilisés aux gestes barrières et aux règles de distanciation : création graphique, vidéo explicative, chanson, représentation de la distance d’un mètre, jeux divers… les actions de sensibilisation devront être adaptées à l’âge des élèves.

Des ressources et kits de communication adaptés à cet effet peuvent leur être diffusés :

Consultez également les fiches du ministère à destination des encadrants pour informer et rassurer les élèves et leurs familles :

Ce contenu a été préparé par Philippine Gayraud de l’équipe Tous Politiques ! Il a pour objectif d’apporter des éléments d’informations aux élus mais ne se substitue en aucun cas aux sources officielles nationales ou locales avec lesquelles les élus sont en contact au quotidien. Il a par ailleurs été mis à jour pour la dernière fois le 06 mai 2020.

Share This