La mobilisation d’un restaurant local pour assurer la cantine

Giroussens
Tarn
Giroussens
Tarn

Les plus :

Soutien d’un restaurant local touché par la crise
Respect des gestes barrières
Economie de temps

Les élus :

L’initiative en bref

En ces temps de crise sanitaire, les partenariats se réinventent sur les territoires. Afin de réorganiser la restauration scolaire de manière à respecter les gestes barrières, la commune de Giroussens (Tarn) a mis en place une collaboration avec un restaurant local. Ce dernier fournit chaque jour des plateaux repas « jetables » aux enfants, qui sont distribués et consommés en classe afin de sécuriser les repas. Afin d’éviter les transports, les plateaux repas sont cuisinés par le restaurateur dans une cuisine centrale de l’école. Même en cette période complexe, les circuits-courts et l’approvisionnement local, c’est possible !

Les avantages ?

  • Gain d’argent pour les familles : ce dispositif est à coût constant pour les parents qui, d’autant plus, n’auront pas à fournir de plateaux repas à leurs enfants ;
  • Soutien d’un restaurateur local en difficulté du fait de la crise ;
  • Logique de proximité et de qualité ;
  • Economie de temps et réaffectation du personnel de la restauration scolaire : ces plateaux permettent une économie de temps sur le nettoyage de la vaisselle et sur les services à table. Les employés de la restauration scolaire peuvent alors se concentrer sur le respect des gestes barrières durant les heures de restauration. De fait, la mairie a choisi de ne pas recruter de personnel supplémentaire pour la gestion des repas.

Quelle méthode ? Ce partenariat étant une délégation de service public, la Communauté d’Agglomération a signé une convention avec le restaurant. En effet, si la cuisine scolaire a été transférée à une intercommunalité la convention devra être signée par cette dernière. Pour rappel, la restauration collective publique est soumise au code des marchés publics. Il impose un recours aux appels d’offres (mesures de publicité et de mise en concurrence) pour les marchés d’au moins 40 000 € HT (depuis le 1er janvier 2020).  Sous ce seuil, l’achat en gré à gré est autorisé.

Attention, la fabrication de repas scolaires par un restaurant dans une cuisine centrale nécessite l’accord des laboratoires d’hygiène départementaux.

En savoir plus

Gilles Turlan
gt.turlan@gmail.com

contact@touspolitiques.fr

Share This